A l’arrêt depuis plus de vingt ans, les fontaines du rond-point des Champs-Élysées renaissent aujourd’hui grâce au geste artistique de Ronan et Erwan Bouroullec qui ont imaginé une création à la fois spectaculaire et poétique, mêlant eau, lumière et mouvement.

Ce projet, intégralement financé par des mécènes privés, est le premier porté par le Fonds pour Paris, le fonds de dotation de droit privé de la Ville de Paris qui a été créé en 2015 à l’initiative d’Anne Hidalgo.

Les designers Ronan et Erwan Bouroullec ont imaginé six structures composées d’un mât central en bronze de 13 mètres de haut sur lequel viennent s’accrocher des bras haubanés supportant un ensemble de maillons lumineux en cristal le long desquels l’eau s’écoule jusqu’aux bassins. L’ensemble tourne sur lui-même à un rythme très doux, proche de celui de la marche des piétons alentour, et scintille tel un luminaire en mouvement accompagné de jeux d’eau.

La proposition de Ronan et Erwan Bouroullec a parfaitement répondu aux attentes de la Ville de Paris qui souhaitait une création en résonance avec le prestige du rond-point des Champs-Élysées, capable de lui rendre toute son aura et de le sublimer. C’est lors de cette inauguration par Anne Hidalgo qu’il sera procédé au démarrage officiel et définitif des Fontaines des Champs-Élysées, qui fonctionneront toute l’année.