Anne Hidalgo inaugurera mercredi prochain, une plaque en hommage à Claude Lanzmann, cinéaste, écrivain, philosophe et résistant.

Claude Lanzmann est né le 27 novembre 1925 à Bois-Colombes, dans une famille juive, originaire d’Europe de l’Est. À partir de 1943, à l’âge de 18 ans, il s’engage dans les Jeunesses communistes puis dans la Résistance, dans les maquis d’Auvergne, à Clermont-Ferrand.

Dans les années 70, Claude Lanzmann s’intéresse au cinéma avec des films documentaires comme « Pourquoi Israël »(1973), un documentaire sous forme d’enquête sur l’État d’Israël et ses rapports avec la diaspora.

En 1985, il se lance dans un nouveau projet, le film « Shoah », d’une durée de 9 heures 30, fruit de douze années de travail autour de témoignages des victimes des camps de concentration et d’extermination. Shoah est considéré comme un monument du cinéma et reçoit un César d’honneur en 1986.
En 2009, il publie un livre de mémoires « Le lièvre de Patagonie » (Gallimard). Plus tard, en 2013, il tourne « Le dernier des injustes », donnant la parole à Benjamin Murmelstein, grand rabbin de Vienne à partir de 1931, dernier doyen des juifs du ghetto de Theresienstadt.
Ce mercredi, Anne Hidalgo se rendra dans le 14e arrondissement pour lui rendre hommage. Une plaque commémorative sera installée au 39 de la rue Boulard, lieu dans lequel Claude Lanzmann a vécu et travaillé de 1973 à 2018.