Suite au vote de la délibération au Conseil de Paris en juillet 2019, Anne Hidalgo, Maire de Paris, inaugurera la place Pierre Kauffmann, résistant et ancien directeur du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF), en présence de Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire en charge de la Mémoire, du Monde Combattant et Correspondant Défense, Patrick Klugman, adjoint en charge des Relations Internationales et Francophonie, et Ariel Weil, Maire du 4è arrondissement de Paris.

Pendant la Seconde guerre mondiale, Pierre Kauffmann œuvre dès 1940 à protéger les membres de sa communauté en créant des lieux de refuge pour les jeunes juifs. Il s’engage ensuite dans le maquis où il participe notamment à la capture d’un convoi allemand entre Castres et Mazamet.

Après la guerre, il prend la direction d’une maison d’enfants orphelins rescapés de la Shoah à Jouy-en-Josas. Directeur général du CRIF, il poursuit son action de sauvetage des juifs de tous pays (rapatriés d’Afrique du Nord, Refuzniks de Russie). En octobre 1980, à la suite de l’attentat de la rue Copernic, il crée et dirige le Service de Protection de la Communauté Juive dont il restera le vice-président jusqu’à son décès en septembre 2013 à Paris.

Il fut également Secrétaire général de l’Association du mémorial du martyr juif inconnu et du Centre de documentation juive contemporaine et membre de la Commission pour l’indemnisation des victimes des spoliations antisémites.

Ce mercredi, la place située entre le quai de l’Hôtel de Ville et les rues de l’Hôtel de Ville et du Pont Louis-Philippe, à Paris (4è), sera nommée « Place Pierre Kauffmann », faisant entrer le nom de ce résistant et défenseur des droits des juifs dans la nomenclature officielle de la capitale.