Jeudi 21 mars, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Bernard Giudicelli, Président de la Fédération Française de Tennis, inaugureront les nouvelles Serres d’Auteuil et le court de tennis Simonne-Mathieu. Ce projet, parfaitement intégré aux serres historiques de Jean-Camille Formigé, permet de valoriser les collections botaniques municipales tout en réaffirmant le rayonnement et le prestige international du tournoi de Roland-Garros.

L’ambition patrimoniale portée par Bertrand Delanoë puis Anne Hidalgo a rejoint l’ambition sportive portée par le tournoi international de tennis de Roland-Garros souhaitant offrir plus de confort et d’espace aux spectateurs. La Ville de Paris et la Fédération Française de Tennis ont imaginé et porté ensemble un projet unique au monde : des serres contemporaines qui seraient à la fois un lieu de protection d’espèces végétales uniques, un espace de promenade et de détente pour les Parisiennes et les Parisiens, ainsi qu’un écrin pour un nouveau court de tennis.

Ces serres contemporaines, conçues par l’architecte Marc Mimram, seront inaugurées jeudi 21 mars par la Maire de Paris et le Président de la FFT. Elles s’intègrent parfaitement au jardin paysager existant et à l’ensemble formé par les serres historiques de Jean-Camille Formigé auxquelles elles rendent hommage, tout en donnant un nouvel élan à ce lieu, labélisé jardin botanique, qui gagne à être connu des habitants et des visiteurs.

Pour le nouveau court de Roland-Garros qu’elles abritent, la Ville de Paris et la Fédération Française de Tennis ont choisi de rendre honneur à la joueuse de tennis Simonne Mathieu, résistante et capitaine des Forces françaises libres, qui a remporté à deux reprises le tournoi ainsi que 11 autres titres en Grand Chelem. Elle est la deuxième joueuse française la plus titrée après Suzanne Lenglen.

Ce projet a aussi été rendu possible grâce au travail des agents de la Ville qui ont reconstitué dans les nouvelles serres les 4 biotopes (milieux naturels) des 4 continents dont sont issues les collections botaniques : Amérique du Sud, Afrique, Sud-Est Asiatique et Australie. Ils ont planté et entretiennent désormais plus de 1000 plantes, composées de plus de 500 espèces et variétés spectaculaires, et souvent rares.

À la suite du temps inaugural, les journalistes pourront découvrir les serres, accompagnés des jardiniers de la Ville de Paris.