Patrick Klugman, adjoint chargé des relations internationales et de la Francophonie, Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement de Paris, inaugureront ce samedi 21 septembre un jardin en hommage à Marielle Franco, lors d’une cérémonie en présence de la famille de cette défenseure brésilienne des droits humains, assassinée en mars 2018.

Marielle Franco s’est battue sa vie durant pour faire entendre les droits des minorités sexuelles, des femmes, des Noirs et des habitants des favelas victimes de violences policières. Élue municipale de la ville de Rio de Janeiro sur une liste du Parti du socialisme et de la liberté (PSOL), elle a été assassinée le 14 mars 2018, à l’âge de 38 ans, avec son chauffeur, Anderson Pedro Gomes. L’assassinat de Marielle Franco avait provoqué des manifestations au Brésil et une émotion mondiale.

Le Réseau Européen pour la Démocratie au Brésil (Red-Br), au nom de plusieurs associations, a demandé que le nom de Marielle Franco puisse être inscrit dans l’espace public parisien afin d’honorer sa mémoire. Cette proposition a été votée par le Conseil de Paris, au titre de l’engagement de la capitale pour la défense des droits humains à travers le monde, mais aussi de la défense des élus et élues en danger.

Le conseil du 10e arrondissement de Paris s’est prononcé pour que le « Balcon vert » porte le nom de la militante brésilienne. Accessible depuis la rue d’Alsace, ce jardin suspendu de 2600m² se compose de près de 70 arbres, dont une cinquantaine de fruitiers et 270 arbustes plantés sur les 3 terrasses successives qui le constituent et qui reposent sur la toiture de l’établissement.