La Citoyenneté d’Honneur de la Ville de Paris a été attribuée à Loujain Al-Hathloul par le Conseil de Paris à l’unanimité ce vendredi 14 juin. Patrick Klugman, adjoint à la Maire de Paris chargé des relations internationales et de la Francophonie, remettra symboliquement cette Citoyenneté d’Honneur à sa sœur Lina Al-Hathloul.

Le 14 juin dernier, le Conseil de Paris a voté à l’unanimité l’attribution de la Citoyenneté d’Honneur de la Ville de Paris à la saoudienne Loujain Al-Hathloul, actuellement emprisonnée dans son pays en raison de son combat pour les droits humains.
Loujain Al-Hathloul, militante de 29 ans et figure du combat pour les droits des femmes en Arabie Saoudite, s’est courageusement impliquée dans la lutte contre l’interdiction de conduire des femmes, contre le système de tutelle masculine qui leur est imposé et pour la protection des femmes victimes de violences domestiques. Pour ces combats, elle a été menacée et persécutée pendant plusieurs années puis arrêtée en mai 2018.

Après 10 mois de réclusion arbitraire, durant lesquels elle a été torturée, son procès et celui de dix autres militant.e.s des droits des femmes s'est ouvert à Riyad le 13 mars dernier. Accusée de diffusion d’informations auprès d’entités étrangères, notamment des ONG de défense des droits humains, et de porter atteinte à la sécurité et la stabilité de l’Arabie Saoudite, Loujain Al-Hathloul encoure une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et une amende de trois millions de riyals saoudiens. Aujourd’hui, Loujain Al-Hathloul est toujours en prison, placée à l’isolement, et la nouvelle session de son procès qui devait avoir lieu au mois d’avril a été reportée sine die.

Le vendredi 21 juin à 10h à l’Hôtel de Ville, Patrick Klugman remettra symboliquement cette Citoyenneté d’Honneur de Paris à la sœur de Loujain, Lina Al-Hathloul, également mobilisée. Cette cérémonie se fera en présence des associations Amnesty International et le MAG jeunes LGBT qui portent depuis des mois la campagne de mobilisation pour la libération de Loujain Al-Hathloul.