communiqué de presse

Bilan des tournages à Paris en 2020 - Paris résiste

Culture / Attractivité
Alors que les exploitants attendent avec impatience la réouverture de leurs salles afin d’accueillir le très spectaculaire Eiffel de Martin Bourboulon, que Canal + s’apprête à lancer en février sa nouvelle série Paris 1900, et que les téléspectateurs du monde découvrent un Paris contemporain grâce à la diffusion sur Netflix de la série Lupin, le bilan des tournages en 2020 s’avère en retrait logique par rapport à l’année 2019 mais avec des chiffres qui attestent de l’attractivité de la capitale en matière cinématographique, audiovisuelle et publicitaire.
Informations pratiques
Contact presse
  • Franck CHAUMONT
Élus référents
  • Carine ROLLAND
L’année 2020 a été marquée par deux phénomènes notables :


- l’interruption totale des tournages du 17 mars et au 11 mai pendant la période de confinement ;
- la quasi absence de productions internationales en cinéma et en audiovisuel du fait de l’impossibilité de voyager ;
La reprise progressive de l’activité à partir de la fin du mois de mai pour les films dont les tournages avaient été interrompus et surtout 3 mois exceptionnels (septembre, octobre, novembre) qui ont permis de rattraper le retard malgré l’absence des productions étrangères.
Ainsi avec 5000 jours de tournage, Paris démontre sa capacité à résister, à s’adapter aux règles sanitaires et à les appliquer rigoureusement tout en maintenant son attractivité.


- Paris a accueilli en 2020 les tournages de 93 longs métrages (103 en 2019) et en particulier Adieu Monsieur Haffmann de Fred Cavayé, Envole-moi de Christophe Barratier, Tout s’est bien passé de François Ozon, Eiffel de Martin Bourboulon, Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain, La fracture de Catherine Corsini, Le petit Nicolas de Julien Rappeneau, Les Olympiades de Jacques Audiard, Les couleurs de l’incendie de Clovis Cornillac, En corps de Cedric Klapisch. Seuls deux films étrangers ont été tournés à Paris, La Abuela de Paco Plaza et Le dernier mercenaire de David Charhon


- Paris a accueilli en 2020 le tournage de 64 séries (69 en 2019). Des séries récurrentes qui poursuivent leur vie à Paris (Family Business saison 2 pour Netflix, Plan Cœur saison 3 pour Netflix, L’art du crime saison 4 pour France 2, Sam saison 5 pour TF1, Validé saison 2 pour Canal +) mais aussi de nouvelles séries (Lupin pour Netflix, En Thérapie pour Arte, De Gaulle, l’éclat et le secret pour TF1, 9 meufs pour Canal+, L’opéra pour OCS, Luther pour TF1, …).

-En matière de fictions unitaires, on peut remarquer Pourquoi je vis de Laurent Tuel pour TF1, Le grand restaurant de Pierre Palmade pour M6, Comme des reines de Marion Vernoux pour France 2, Fugueuse de Jérôme Cornuau pour TF1, Chevrotine de Laetitia Masson, pour ARTE, Les héritières de Nolwenn Lemesle pour France 3


- Paris a enfin accueilli en 2020, 223 films publicitaires (207 en 2019) traduisant la relocalisation de nombreuses production et le dynamisme des marques de luxe (Balenciaga, Chanel, L’Oréal, Lonchamp, Yves Saint-Laurent, Lancôme, …).

Documents associés

communiqué de presse
26 janvier 2021

Bilan des tournages à Paris en 2020 Paris résiste

Annexe statistique 2020